Reconnaissance et Open Badges
Construire ensemble une société fondée sur la Reconnaissance

Le 21 décembre 2023, le Comité National des Acteurs des Badges Numériques a présenté le résultat de ses travaux : Badges Numériques : le Livre Blanc.

Placé sous le Haut patronage de la ministre déléguée à l’enseignement et à la formation professionnelle, co-animé par Reconnaître et #Leplusimportant, le Comité National des Acteurs des Badges Numériques propose un état des lieux des initiatives en cours en matière de badges numériques et des propositions pour faciliter leur déploiement à une plus large échelle pour promouvoir une économie de la connaissance et une société de la reconnaissance

 Le Livre Blanc est organisé en quatre parties :

  • « À quels enjeux répondent les badges numériques et leur déploiement ? » : examine les défis et opportunités associés aux badges numériques, notamment leur rôle dans la reconnaissance des compétences et leur impact sur l’éducation et le marché du travail.
  • « Etat des lieux : cartographie des initiatives de badges numériques en cours en France » : présente une analyse détaillée des initiatives actuelles, explorant divers projets et mettant en lumière les tendances et les développements dans l’utilisation des badges numériques.
  • « Quels services et pratiques pour enrichir la valeur d’usage des badges numériques ? » : discute des moyens d’augmenter la valeur pratique des badges, en proposant des services et des pratiques innovants pour les intégrer efficacement dans différents contextes.
  • « Propositions pour engager les acteurs au service du déploiement des badges numériques à l’échelle nationale » : propose des recommandations pour mobiliser les acteurs clés, des institutions éducatives aux entreprises, afin de soutenir et d’étendre l’utilisation des badges numériques à l’échelle nationale. 

1. À quels enjeux répondent les badges numériques et leur déploiement ?

Cette partie commence par explorer les badges numériques comme instruments clés au service de la reconnaissance dans un contexte de mutation rapide des métiers. Elle souligne leur capacité de rendre visibles les apprentissages informels, une nécessité face à un système de reconnaissance traditionnel centré sur l’éducation formelle et la reconnaissance formelle (diplômes et certificats). Les badges offrent ainsi une opportunité de rendre visible la reconnaissance d’une gamme plus large d’expériences, de pratiques et de compétences, y compris celles acquises de manière informelle ou bénévole, accompagnant ainsi l’idée d’apprentissage tout au long de la vie.

Malgré leur potentiel en matière de reconnaissance, les badges numériques ont montré certaines limites, en particulier leur adoption dans le monde de l’entreprise qui reste marginale. Cette faible intégration peut être principalement attribuée à l’absence de services et d’applications exploitant pleinement les badges une fois émis.

Après la description des badges numériques, les causes de leur succès et de leurs limites, le Livre Blanc explore de façon approfondie la relation entre badge numérique et reconnaissance : l’objet du badge étant de rendre visible une reconnaissance, la conception d’un dispositif fondé sur les badges numériques est tout d’abord celle d’un dispositif de reconnaissance.

Une exploration d’un certain nombre de problématiques liées à la reconnaissance est proposée :

  •  Open Badges vs reconnaissance : les badges comme manifestations concrètes de reconnaissance plutôt que des outils de reconnaissance en eux-mêmes.
  • Dimensions de la reconnaissance : les badges couvrent un spectre de pratiques de reconnaissance, allant du formel à l’informel.
  • Reconnaissance vs certification : la distinction entre la reconnaissance et la validation institutionnelle.
  • Reconnaissance ouverte vs fermée : l’exploration de systèmes de reconnaissance plus inclusifs et moins restrictifs.
  • Reconnaissance tout au long de la vie : les badges comme outils pour une reconnaissance continue et évolutive des pratiques et des compétences.
  • Articulation reconnaissance individuelle/collective : les badges articulent les contributions tant individuelles que collectives.
  • Reconnaissance ponctuelle/terminale vs distribuée/continue : les badges permettent une reconnaissance moins épisodique et plus intégrée dans le parcours d’apprentissage.
  • Faut-il être compétent pour être reconnu ? : la reconnaissance précède et favorise le développement des compétences.
  • Évaluer la valeur des badges numériques : la valeur des badges dépend de leur reconnaissance et utilisation au sein de réseaux et communautés spécifiques.

« [c]e n’est pas uniquement parce que les personnes ne sont pas compétentes qu’elles ne sont pas reconnues, mais possiblement parce qu’elles ne sont pas reconnues qu’on ignore leurs compétences et leur potentiel de les développer. »

2. État des lieux : cartographie des initiatives de badges numériques en cours en France

Cette partie propose une analyse des projets actuels utilisant des badges numériques, examinant la méthodologie employée, les diverses organisations impliquées (organismes de formation, universités, entreprises, etc.), et les objectifs de ces projets. Elle souligne l’importance de la reconnaissance dans ces initiatives, discute des processus de reconnaissance utilisés, identifie les initiateurs de ces projets, et explore différentes méthodes d’émission et de validation des badges. Des enseignements clés sont tirés de ces analyses, notamment sur les défis et opportunités rencontrés, ainsi que sur des projets notables dans divers domaines comme l’éducation, le bénévolat et le développement professionnel.

La section « Projets remarquables » du livre blanc présente des initiatives clés utilisant des badges numériques :

  • La personne actrice de sa reconnaissance : met en évidence comment les individus peuvent utiliser activement les badges numériques pour construire et partager leur propre parcours de reconnaissance.
  • Savoir-faire comportementaux : explore l’utilisation des badges pour reconnaître et valoriser les compétences comportementales.
  • Les badges comme complément au diplôme : examine comment les badges peuvent compléter les diplômes traditionnels en valorisant des compétences supplémentaires.
  • Territoire apprenant : expose comment un territoire valorise les compétences à travers des badges numériques.
  • Communauté de pratiques : L’utilisation des badges dans des groupes partageant des intérêts communs.
  • Badges au service d’une démarche qualité : L’intégration des badges dans les processus qualité.
  • Parcours de reconnaissance : Approche pour construire des parcours de reconnaissance personnalisés.
  • Badges dans l’enseignement supérieur

Chaque projet illustre un aspect unique de l’utilisation des badges numériques, depuis la reconnaissance personnelle jusqu’à des initiatives éducatives et territoriales plus larges.

3. Quels services et pratiques pour enrichir la valeur d’usage des badges numériques ?

Après une introduction qui explore l’interaction entre les aspects sociaux et techniques des badges numériques (Badges numériques : un objet socio-technique) cette partie traite des moyens par lesquels divers secteurs et parties prenantes peuvent améliorer la valeur d’usage des badges numériques :

  • La personne actrice de la reconnaissance : souligne le rôle des individus dans la formation active de leur parcours de reconnaissance à l’aide de badges numériques.
  • Communautés de pratique et associations : décrit comment les communautés de pratique et les associations peuvent utiliser les badges numériques pour reconnaître et valoriser les compétences et l’engagement de leurs membres.
  • Petites et moyennes entreprises : aborde l’utilisation des badges numériques dans les PME pour reconnaître les compétences des employés et renforcer leur engagement.
  • OPCO et regroupements d’employeurs : examine comment les OPCO peuvent intégrer les badges numériques dans la formation professionnelle et la gestion des compétences.
  • Acteurs de l’éducation et de la formation : explore l’utilisation des badges numériques dans l’éducation formelle pour reconnaître une variété de compétences et d’apprentissages.
  • Les territoires : présente l’utilisation des badges numériques pour créer des écosystèmes de reconnaissance à l’échelle territoriale.
  • Services publics : traite de l’intégration des badges numériques dans les services publics pour améliorer l’accès à la reconnaissance et la valorisation des compétences et des réalisations.

4. Propositions pour engager les acteurs au service du déploiement des badges numériques à l’échelle nationale

Les propositions pour engager divers acteurs dans le déploiement des badges numériques comprennent :

  • Écosystème des Acteurs : Créer une instance gouvernementale pour surveiller et promouvoir l’usage des badges, coordonner le déploiement national, et endosser les badges.
  • Pouvoirs Publics : Imposer progressivement aux organismes publics la délivrance de badges, valoriser les compétences à travers les badges numériques dans l’éducation, et encourager les services publics à émettre des badges pour leurs collaborateurs.
  • Entreprises : Sensibiliser les entreprises à l’importance des badges, créer un label public pour valoriser les entreprises qui utilisent les badges numériques, et encourager l’intégration des badges dans les systèmes de ressources humaines.
  • Associations : Outiller les associations pour reconnaître les apprentissages informels, promouvoir la reconnaissance nationale des associations, et créer des chaînes de confiance pour valoriser les badges.
  • Actifs : Proposer la prise en compte des badges numériques dans les parcours de validation des acquis de l’expérience (VAE) et offrir un guichet unique pour informer les demandeurs d’emploi sur la reconnaissance numérique et l’usage des badges numériques.